Il y a plusieurs années que la Citadelle a résolu ce qu'il était autrefois convenu d'appeler le problème de la « libre circulation ». Nul serviteur de la Citadelle n'est un esclave ni ne le sera jamais. Des chercheurs sont justement en train d'établir qu'en la Citadelle même, depuis sa fondation, il n'y en a jamais eu ; en quoi elle se distingue nettement de ses rivales.

Poursuivre