Dialogue avec soi-même: vérité et mensonge

par Guillaume Gallant





Ego: Excusez-moi de vous réveiller si tôt, mon cher Alter-Ego. Voudriez-vous m'accorder un peu de votre temps?

Alter-Ego: Ne vous excusez pas car je ne dormais pas. Je me suis réveillé à la même seconde que vous, mon cher ami. Il me fera plaisir de partager mon temps avec vous.

Ego: Je n'en attendais pas moins de votre part! Alors que tous fuient ma conversation ouvertement ou subtilement, vous être toujours prêt à me faire la réplique.

Alter-Ego: Mais tout l'honneur est pour moi! Il est bien rare qu'on puisse trouver un interlocuteur de votre qualité. Ils cherchent tous non pas à discuter, mais à répéter sans cesse leurs convictions. De plus, avec vous, la conversation demeure toujours intéressante: bien que nous ne soyons que rarement d'accord, nous nous entendons du moins sur les principaux enjeux des problèmes. Nous combattons sur les mêmes champs de bataille. Adieu les malentendus!

Ego: Merci mon cher ami, mais rien ne sert de me flatter autant. Vous savez très bien que je vous serez toujours fidèle, et cela sans tous ces compliments que vous me faites. Faisons donc trève de politesses et commencons à discuter immédiatement.
Je me suis souvenu, bien que cela soit vague dans mon esprit, de ce que Kant avait écrit au sujet du mensonge. Bien que son jugement me semble sévère, je le trouve quand même tout à fait juste. J'ai rarement lu ou entendu quelque chose d'aussi lumineux à ce sujet, la preuve étant que je m'en souvienne encore après tant d'années. Mais comme vous êtes toujours très critique lorsque je me laisse emporter par mes élans d'enthousiasme, je vous demande donc de me donner votre avis.

Alter-Ego: Mon cher Ego, vous savez aussi bien que moi que j'ai une très mauvaise mémoire. Bien que je sache ce à quoi vous faites allusion, pourriez-vous me rappeler plus exactement de quoi il s'agit?

Ego: Mais avec plaisir! D'ailleurs, vous faites très bien de me demander des précisions à ce sujet: ces éclaircissements nous éviteront certainement bien des problèmes. Si j'ai bien compris, Kant dit que pour que les mots et la parole conservent leur capacité à être porteurs de vérité à nos yeux, aucun mensonge ne doit être dit. Un seul suffirait à miner la confiance que nous avons en le langage et la communication. Il ne suffit que d'une seule parole trompeuse et le doute s'abat sur toutes les paroles. Imaginez les conséquences! La vie en société étant possible grâce à la parole et au langage, cela aurait des impacts sur l'humanité entière!

Possibilités de réplique d'Alter-Ego:

1
Mon cher, ne voyez-vous pas que la vie en société est possible malgré le mensonge? Depuis les débuts de la civilisation, et même avant, l'homme vit en société. Pourtant, il a toujours menti et il ment toujours. Peut-être le mensonge ne nuit pas à la vie en société, peut-être la rend-t-il plutôt possible.
2
Mon cher Ego, vous parlez comme si personne n'avais jamais menti, comme si le "mal" n'était pas déjà fait... Et il y a d'ailleurs bien plus qu'un mensonge qui a été dit. Tous les hommes ont un jour menti et se sont fait mentir, et cela à plusieurs reprises.
3
Vous semblez tenir les menteurs comme responsables de bien des maux. Peut-être seriez-vous surpris d'apprendre que les gens honnêtes sont tout aussi responsables de la situation que vous décrivez que le sont les menteurs.
4
Si je comprends bien ce que vous dites, il ne faudrait mentir sous aucun prétexte, dans aucune situation. Cela me semble être très problématique dans ce que nous pourrions qualifier de situations limites.