10. Qu’était-ce que toute cette agitation ? Rien de plus que le dernier spasme d’un agonisant… Vous y avez peut-être vu le début d’une révolution, mais il ne s’agissait même pas d’une révolte. Quelques cris, quelques coups, et leur désir de liberté s’est déjà envolé. Leurs dernières forces se sont-elles épuisées dans tous ces gestes inutiles ? Je ne saurais dire, mais je m’attends toujours à quelques soubresauts, jusqu’à ce que ces moribonds s’évanouissent définitivement. Et puis même les morts peuvent être parfois raidis par des spasmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous

Incident