16. Nous, les descendants, exigeons des ascendants le droit de monter. Les ascendants, quoi qu’ils en disent, n’ont aucune bonne raison de nous le refuser. N’est-il pas vrai que l’Escalier est suffisamment large pour que nous puissions tous l’escalader ? Le fait que nous l’escaladions ne nuit pas aux ascendants plus que le fait que nous le descendions. Quels avantages tirent-ils donc de notre descente s’ils peuvent monter même si nous montons ? Le plaisir de nous voir descendre et celui d’avoir le privilège de l’ascension. Qu’ils réalisent donc que le plaisir de l’ascension ne se trouvera pas réduit pour eux si nous y prenons aussi part. S’ils refusent de l’admettre, il leur faut au moins reconnaître que ce n’est donc pas ce qu’ils craignent de perdre ; il s’agit plutôt de notre asservissement, de notre avilissement, desquels ils ne tirent aucun avantage, si ce n'est le plaisir qu’ils prennent à nous voir nous dégrader et à nous mépriser. J’ai dit que nous réclamions ce droit, mais je me suis mal exprimé ; je me soumettrais encore à eux en leur faisant cette demande. Nous prenons ce droit et, au nom de tous les miens, je demande aux ascendants de le reconnaître.

Mais c’est encore trop peu : nous nous devons d’être totalement autonomes vis-à-vis d’eux et cela n’est possible que par notre déclaration d’indépendance. J’espère que les ascendants ne s’y opposeront pas, mais s’ils veulent la guerre, ils l’auront, et la justice ne manquera pas de triompher. Nous les combattrons alors avec bravoure et les chasserons de l’Escalier. Mes frères, ne les écoutez pas s’ils s’opposent à la formation de notre État en prétextant que nous obtiendrons ce que nous voulons sans notre sécession : ce n’est qu’une ruse pour nous réduire plus tard en esclavage, dès que l’occasion se présentera. Sachez qu’un descendant, même s’il devient ascendant, ne peut jamais faire confiance à un ascendant ; il en sera toujours méprisé et détesté, en secret si cela est nécessaire.

Nous faisons donc de l’intérieur de l’Escalier notre territoire et tout ascendant qui en violera les frontières sera exécuté sur le champ, sans compter que son intrusion sera interprétée comme une déclaration de guerre et mènera inévitablement au massacre systématique de tous les ascendants.

Alors, ascendants, laissez-nous vivre en paix et comme nous l’entendons ; sinon nous gagnerons notre liberté en faisant couler votre sang.

 

 

Politiques

Descentes

Tous