20. Les ascendants ne nous sont en rien supérieurs et leur manière de raisonner nous le montre bien : ils disent être d’une autre nature que nous, ils prétendent être divins, alors que s’ils prenaient sérieusement en considération leur position, ils verraient bien que, montant, ils ne peuvent descendre du Ciel. Cela est évident ! Les êtres divins, aux origines célestes, ce sont nous, ceux qu’on appelle avec mépris les descendants ; car si nous descendons de quelque part, c’est bien du Ciel. On osera prétendre que nous ne descendons pas vraiment et que nos origines divines ne sont qu’une illusion ; mais cet argument, s’il est valide pour les ascendants, ne l’est certainement pas pour nous. Ceux-ci, comme ils montent en demeurant toujours à la même hauteur, ne peuvent venir du Ciel ; par contre, en ce qui nous concerne, les choses sont tout à fait différentes : si nous descendons sans vraiment descendre, et si nous venons du Ciel ce qui est évident si l’on nous compare aux descendants connaissant des souffrances et des maux dont nous ignorons tout il faut en conclure que nous y sommes encore, que le Ciel est dans la descente, justement parce que nous ne descendons pas vraiment. Alors, s’il me fallait absolument préciser à un imbécile en quoi consiste la situation des ascendants, je lui dirais qu’elle est tout le contraire de la nôtre, et que, comme ils viennent du bas, même s’ils montent, ils y demeurent parce qu’ils ne montent pas vraiment. Leur Enfer est donc dans l’ascension. Si vous hésitez, considérez leur mine et vous serez à jamais convaincu.

Ce qui m’horripile le plus chez ces viles créatures, encore plus que ne le fait leur nature basse, est leur refus catégorique d’accepter ce qu’ils sont, de même que leur acharnement à se tromper à ce sujet comme ils trompent les miens, ce qui est encore pire : les descendants en sont venus pour une grande part à se croire inférieurs. Tous ces misérables ont contaminé les grands de jadis, qui se croient encore plus misérables qu’eux. Leur chute n’est pas tant dans la descente, mais dans leurs représentations de celle-ci, qu’ils croient mesquine, inférieure, etc. Je ne saurais leur pardonner, ni aux ascendants ni aux descendants qui ont été corrompus.

Si j’espère encore quelque chose de tous ces misérables, c’est qu’ils se déferont du fardeau qu’ils ont fait leur ou qui leur revient de droit en se jetant dans le vide. Ils n’ont pas la force de trouver une autre solution, et malheureusement ils n'ont même pas assez de courage pour celle-ci.

 

 

Chimères

Descentes

TOUS