27. Tiens donc, c’est étrange… suis-je ? Ma foi ! je descends. Comment me suis-je retrouvé ici ? Comment un tel prodige s’est-il produit ? Comment le saurais-je ? J’ai dû m’évanouir… Je me souviens que chaque pas m’était de plus en plus pénible, que j’étais étourdi, que mon sang me semblait s’épaissir, que je croyais mourir... Et puis seulement du noir… Et ensuite plus rien… Non, ce n'est pas vrai. Je me souviens d’avoir entendu des cris au loin, d’avoir senti quelqu’un me pousser, d’avoir fait quelques pas rapides bien malgré moi. Je crois avoir ouvert les yeux peu de temps après, mais je n’en suis pas certain. Mais comment ai-je pu me retrouver à descendre sans que personne ne s’en aperçoive ? Un descendant monterait-il à ma place ? Serait-ce lui qui m’a poussé pour que je descende ? Le pauvre ! Si seulement il avait su ce que c’est que de monter. Je le remercie tout de même, si c’est bien lui qui est responsable de cette substitution. Ou est-ce plutôt ma carcasse que je devrais remercier ? Au moment où elle allait mourir de fatigue, peut-être a-t-elle pris la place d’un descendant. L'instinct de survie aurait pu la faire agir ainsi. Et le descendant, intimidé par l’ascendant que ma carcasse était, m’a cédé sa place. Peut-être était-il content de prendre la mienne. Encore une fois, si seulement il avait su… Si tout s’est passé ainsi, je remercie ma carcasse et je remercie le descendant en question si ma place lui convenait, ou je lui présente plutôt mes excuses si ma carcasse l’a contraint à assumer ma position bien malgré lui. De toutes manières, j’ai fait ma part et c’est à son tour de faire la sienne. Et que puis-je faire une fois le fait accompli ? Rien ne sert de regretter, surtout si je ne suis pas responsable. Je reprends peu à peu des forces et il ne me reste donc qu’à profiter de ma promenade.

 

 

Tous

Incident