30. Comment aurais-je pu le supporter ? Il y a tout de même des limites ! Qu’ils marchent d’un pas traînant, c’est une chose ; mais qu’ils me bloquent le passage pour se chamailler comme des gamins, c’en est une autre ! Si vous avez de l’énergie en trop, je vous le dis, faites comme moi : courez. Vous ne vous en porterez que mieux. Vous savez, vous avez mauvaise mine. C’est sans doute le manque d’exercice. Allez, courez, et ne m’empêchez plus jamais de descendre, sans quoi je n’hésiterai pas à vous passer sur le corps à nouveau, autant que vous soyez !

Assez parlé ! Courons !

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous

Incident