Mutations de l’expression philosophique en milieu incontrôlable

Possibilité d'un Myst philosophique

 

Dans un univers semblable à celui de Myst ou Riven (jeux où le joueur évolue dans un monde d’images fixes en cliquant dessus, et où il doit résoudre des énigmes : pas de violence, pas de stress), le joueur pourrait évoluer dans une sorte de quête philosophique. Le jeu aurait l’avantage de nécessiter peu de programmation. Il pourrait même se résumer à des photographies numériques auxquelles on aurait ajouté des liens. La majeure partie du travail résiderait dans l’écriture de l’histoire, qui devrait contenir au moins un dilemme philosophique majeur.

Mais de quel problème philosophique pourrait-il s’agir? Lequel pourrait être exploité dans un tel jeu? Un problème logique? Une déduction logique? Un syllogisme visuel, comme dans les jeux Myst et Riven? Mais dans ce cas, quelle est la différence entre un jeu dit philosophique et ces jeux de Myst et Riven?

Supposons que nous nous donnons l’objectif de réfléchir sur un thème, comme l’absurde ou l’espoir. Il s’agirait de préparer une histoire qui donne à réfléchir sur le sujet. Mais en quoi une œuvre multimédia se distinguerait-elle alors du roman, comme par exemple du roman de Jean-Paul Sartre La Nausée où le thème de l’absurde est largement exploité? La différence réside principalement dans les nouveaux procédés disponibles (liens, images, etc.), mais surtout dans l’impact que peut avoir le lecteur sur le déroulement même de l’histoire. Cela constitue un défi de taille.

Un dilemme moral ou éthique serait peut-être la meilleure solution… Mais il s’agit là d’un problème de philosophie appliquée. Comment faire un jeu simple où l’ « Essentiel » est au centre de tout, où le sens de la vie est le principal? Cela pourrait être un jeu qui fonctionne par clarification de concepts; ainsi, on apprend à l’aide d’images à distinguer ce que sont une analogie, une comparaison, etc. Mais alors, pendant combien de temps le jeu serait-il amusant? Le défi le plus difficile consiste certainement dans la préservation du caractère ludique de l'activité.

 

 

Retour à la lecture du texte principal

Retour à la table des matières